Vous retrouverez sur cette page :

 

- Retrouvez les règles d'hygiène à adopter sur les infographies suivantes : 

 InfographieCoronavirus Pour se protger et protger les autres EPSAT Vosges

- Le retour des attestations de déplacement

- Découvrez et téléchargez les infographies du Gouvernement 

 

 

coronavirus ce quil faut savoirjpg affiche quel comportement adopter Pour rduire la circulation du virus je dois

Masques de protection 




 

Quel type de masques choisir et pour qui ? Quelles sont les recommandations et les normes ? Quelles sont les bonnes pratiques ?

 

Quelques éclaircissements sont nécessaires ? Découvrez notre document

 

 Guide

- En cas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre et toux/difficultés respiratoires) il est recommandé  

 
J’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au Covid-19 : je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation.

Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU- Centre 15

 - Conseils aux voyageurs :




De plus en plus de pays rouvrent leurs frontières mais pas à tout le monde et pas sous n'importe quelles conditions. 

Les équipes du Centre de crise et de soutien du Quai d’Orsay actualisent en permanence les recommandations à l’attention des voyageurs.

Consultez les recommandations par pays / destination

Inscrivez-vous sur Ariane pour recevoir alertes et consignes de sécurité durant votre voyage

- Je suis considérée comme une personne à risque : 

 

 

Un dispositif d’indemnisation des arrêts de travail dérogatoires pour certains publics a été créé dans le cadre de la crise sanitaire. Le dispositif évolue le 1er septembre 2020.

Les personnes concernées sont placées en activité partielle par leur employeur qui leur versera une indemnisation. Les renseignements sur l’activité partielle sont disponibles sur le site du ministère du Travail ou auprès des employeurs.

Plusieurs situations peuvent se présenter.

Salariés en arrêt de travai pour garde d'enfants

Le dispositif dérogatoire d’arrêts de travail pour « garde d’enfant » mis en place par les pouvoirs publics au début du confinement a pris fin le 5 juillet 2020, sauf dans les départements de Guyane et de Mayotte.

Salariés considérés comme à risque de développer une forme sévère de la maladie 

Pour les salariés vulnérables c'est-à-dire présentant un risque de développer une forme sévère de la maladie, en arrêt de travail au titre des recommandations du Haut Conseil de la santé publique, la situation évolue au 1er septembre 2020.

Il n’est plus possible d’utiliser le site declare.ameli.fr pour déclarer un arrêt de travail à compter de cette date.

Désormais, seuls les salariés vulnérables qui se trouvent dans l’une des 4 situations médicales suivantes peuvent demander à leur médecin traitant ou à un médecin de ville de bénéficier d’un arrêt de travail et être indemnisés :

  • la personne souffre d’un cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
  • la personne est atteinte d’une immunodépression congénitale ou acquise :
    • médicamenteuse (chimiothérapie anti-cancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive),
    • infection à VIH non contrôlée ou avec CD4 < 200/mm3,
    • consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques,
    • liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;
  • la personne âgée de 65 ans ou plus souffre d’un diabète associé à une obésité ou à des complications micro ou macrovasculaires ;
  • la personne est dialysée ou présente une insuffisance rénale chronique sévère.

Salariés cohabitant avec une personne dite vulnérable 

Les salariés cohabitant avec une personne dite vulnérable ne peuvent plus bénéficier d’un arrêt de travail dérogatoire indemnisé à compter du 1er septembre 2020.

- Plateforme téléphonique

 

 

plateforme telephonique

Accessible au 0800 130 000 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, 7 jours sur 7, de 9 h à 19 h), cette plateforme permet d’obtenir des informations sur le COVID-19 et des conseils.

Si (et seulement si, afin de ne pas submerger leur standard) vous êtes ou avez été dans une situation à risque : appelez le 15.

- Comment nettoyer votre smartphone sans l'abîmer 

 



Votre appareil est un nid à microbes qui mérite d’être nettoyé régulièrement pour limiter vos propres risques d’infection, comme ceux des personnes qui vous entourent. En effet, vous pouvez vous laver les mains autant de fois que vous le voulez, saisir votre smartphone la seconde d’après ruinera vos efforts si le coronavirus s’y trouve.

Comment le nettoyer sans l'abîmer, retrouvez ici quelques conseils. 

 

- Je suis soignant ... 

Je suis soignant

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.